Projet d’Éducation Artistique et Culturel clé en main "VIDEO HOME"

"L'éducation artistique et culturelle associe la fréquentation des œuvres, la rencontre avec les artistes, la pratique artistique et l'acquisition de connaissances." (Charte pour l'EAC)

 

Le projet clé en main "VIDEO HOME" s'inscrit dans les Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle (PEAC) qui peuvent être proposés à l'élève par l'enseignant. Il répond aux trois grands objectifs du PEAC ; les rencontres (Appréhender des œuvres et des productions artistiques, échanger avec un artiste, un créateur ou un professionnel de l'art et de la culture), les pratiques (Concevoir et réaliser la présentation d'une production), les connaissances (Mobiliser ses savoirs et ses expériences au service de la compréhension de l'œuvre)

 

VIDEOFORMES propose le prêt d'une vidéo issue de la programmation scolaire 2019 (qui sera mise en ligne du 15 janvier au 15 février 2019) sur support matériel, donne droit de diffusion au sein de l'établissement pendant l'année scolaire 2018-2019, et met en relation l'enseignant avec l'artiste auteur/autrice de ladite vidéo.

L'enseignant, dans le cadre de ses séances hebdomadaires en classe, invite les élèves à penser et réaliser la mise en scène, la présentation de cette vidéo au sein même de l'établissement scolaire sous la forme d'une installation artistique.
Elle implique le choix du lieu, des modalités de diffusion de la vidéo (projetée ? Sur téléviseur ? Autre ?), des accessoires ou équipements éventuels qui entrent dans la scénographie, du temps de présentation (durée, répétition...), de l'interaction avec le public... et bien sûr du sens véhiculé par tous ces choix au regard de la vidéo présentée.

Des échanges (à distance, en visio-discussion par exemple) entre la classe et l'artiste peuvent guider les élèves dans leurs choix, définir certaines limites ou conditions...

L'enseignant souhaitant participer à ce PEAC s'engage, à la fin de celui-ci, à fournir un compte rendu avec visuels (photos ou vidéos) de l'expérience vécue en classe et au sein de l'établissement Chaque projet, avec ces informations données, sera recensé sur le site VIDEOFORMES jeune public. L'enseignant peut même proposer aux élèves de penser la médiation de leur production collective (reportage vidéo, article, audio avec photos, etc.), médiation qui pourra ensuite être mis en ligne sur le site VIDEOFORMES Jeune public.

 

VIDEOFORMES ne fournit pas l'équipement audio-vidéo nécessaire pour diffuser la vidéo dans l'installation, l'enseignant doit s'assurer que l'établissement peut le lui fournir.

Relation aux programmes

*Arts plastiques, Cycle 3 :

*

La mise en regard et en espace : ses modalités (présence ou absence du cadre, du socle, du piédestal…), ses contextes (l’espace quotidien privé ou public, l’écran individuel ou collectif, la vitrine, le musée…), l’exploration des présentations des productions plastiques et des œuvres (lieux : salle d’exposition, installation, in situ, l’intégration dans des espaces existants…).

*

La prise en compte du spectateur, de l’effet recherché : découverte des modalités de présentation afin de permettre la réception d’une production plastique ou d’une œuvre
(accrochage, mise en espace, mise en scène, frontalité, circulation, parcours, participation
ou passivité du spectateur...).

*

L’hétérogénéité et la cohérence plastiques : les questions de choix et de relations formelles entre constituants plastiques divers, la qualité des effets plastiques induits ; le sens produit
par des techniques mixtes dans les pratiques bi-dimensionnelles et dans les fabrications en trois dimensions.

*

La réalité concrète d’une production ou d’une œuvre : le rôle de la matérialité dans les effets sensibles que produit une œuvre ; faire l’expérience de la matérialité de l’œuvre, en tirer parti, comprendre qu’en art l’objet et l’image peuvent aussi devenir matériau.

*

 

*Arts plastiques, Cycle 4 :

*

La conception, la production et la diffusion de l’œuvre plastique à l’ère du numérique: les incidences du numérique sur la création des images fixes et animées, sur les pratiques plastiques en deux et en trois dimensions ; les relations entre intentions artistiques, médiums de la pratique plastique, codes et outils numériques.

*

La présence matérielle de l’œuvre dans l’espace, la présentation de l’œuvre : le rapport d’échelle, l’in situ, les dispositifs de présentation, la dimension éphémère, l’espace public ; l’exploration des présentations des productions plastiques et des œuvres ; l’architecture.

*

L’expérience sensible de l’espace de l’œuvre : [...] l’espace et le temps comme matériaux de l’œuvre, la mobilisation des sens ; le point de vue de l’auteur et du spectateur dans ses relations à l’espace, au temps de l’œuvre.

*

Les métissages entre arts plastiques et technologies numériques : [...] les croisements entre arts plastiques et les sciences, les technologies, les environnements numériques.

*

 

*Enseignement d'exploration : Création et activités artistiques - Arts visuels

*

 La définition puis la réalisation de chaque projet qui le constitue s’appuie sur le croisement d’une ou plusieurs questions avec un ou plusieurs lieux de création artistique.
Les lieux de création artistique peuvent être, par exemple : un festival,

*

Ces lieux permettent d’éclairer concrètement un certain nombre de questions touchant aux enjeux fondamentaux de l’image et de ses conséquences sur les différentes formes d’expression artistique : identité et cohérence d’une œuvre ou d’un geste artistique par delà des évolutions et des actualisations génériques différentes ;

*

 

*Programme d'arts plastiques - Option facultative - Classe de seconde générale et technologique

*

L’expérience de la matérialité : cet axe de travail permet d’explorer et d’expérimenter la manière dont la matérialité de l’œuvre se déploie dans l’espace. Il rend également possible un questionnement sur la nature et les effets des interactions entre une production artistique et son environnement (physique, géographique, politique, social, humain, etc.). L’expérience de la matérialité d’une œuvre relève autant du sensible que de l’intelligible. Elle s’ancre également dans les représentations que chacun a du matériau et de ses significations (symboliques, poétiques, technologiques, politiques, etc.). L’expérience de la matérialité, c’est aussi, plus prosaïquement, le moment d’un face à face avec l’œuvre qui conduit à prendre en considération des notions d’échelle, de mesure, de volume, de temps d’apparition, de temps d’exposition, d’immersion, de mise à distance, etc.

*

 

*Programme d'enseignement obligatoire au choix d'arts en classe de première littéraire,

*

Figuration et construction : Toute image est perçue dans un espace d'énonciation : la page, le texte, le mur, la rue, etc.

*

Figuration et temps conjugués : Tout œuvre existe dans le présent de son exposition mais travaille des temporalités d'une grande diversité : temps réel, temps exprimé, temps symbolisé, temps suggéré, temps de réalisation, temps de lecture, temps figuré, temps du dévoilement, temps juxtaposé.

*

 

*Programme d'enseignement de spécialité au choix d'arts en classe terminale littéraire

*

L'espace du sensible. Ce point du programme est à aborder sous l'angle de la relation de l'œuvre au spectateur. Comment réfléchir la mise en situation de l'œuvre dans les espaces de monstration, prendre en compte les éléments techniques classiques, du socle à la cimaise, jusqu'aux conditions les plus ouvertes, de la projection à l'installation ou tous autres dispositifs. Les conditions de la perception sensible (regard, sensation, lecture, etc.) sont à anticiper dans l'élaboration formelle du projet plastique.

*

 

*Programme d'enseignement facultatif d'arts au cycle terminal des séries générales et technologiques

*

L'enseignement prend appui notamment sur les pratiques du XXème siècle, la «présentation» y occupant une place importante au point d'être parfois l'objet principal de certaines démarches de création.

*